Welcome Guest ( Log In | Register )

> International Chat Rules:

The international sections are for general discussions and helping people from your country only.

DO NOT participate in ANY currency exchanges here or create new posts for currency exchanges.

DO NOT announce programs, post personal websites or blogs, or use any referral links in this section. Do not start any threads in the International CHAT section to discuss MLM, Hyip, Autosurf programs, etc. All program discussion belongs in the original program threads.

MMG admins and moderators try their best to keep this international area organized, but we do not speak the languages from all countries listed here. If you see someone violating the rules in your language or in your country's subform, please use the report button and report it to the MMG moderating team.

 
Reply to this topicStart new topic
La Chine, Son Prix Nobel De La Paix, Ses Activistes En Prison
klbr10
post Nov 27 2010, 07:19 AM
Post #1


MMG Member
**********

Group: Member
Posts: 321
Joined: 24-August 06
Member No.: 68,899



Le dissident emprisonné Liu Xiaobo recevra son prix Nobel de la paix le mois prochain, alors qu'un autre activiste vient d'être condamné : Zhao Lianhai, qui s'est battu dans l'affaire Sanlu, a été déclaré coupable "d'incitation au soulèvement". Le peuple chinois n'hésite pas à exprimer son indignation.

WASHINGTON – Alors que l’influence de la Chine dans les affaires internationales se fait grandissante, le monde ne s’est jamais autant intéressé au genre de grande puissance qu’elle est en voie de devenir. Le mois prochain, lorsque le dissident chinois emprisonné Liu Xiaobo recevra son prix Nobel de la paix, l’attention se détournera des aspects les plus encourageants de ce que les dirigeants Chinois aiment à appeler « l’ascension » de leur pays pour se concentrer un peu plus sur la persistance des maltraitances infligées à ses citoyens les plus démonstratifs. Déjà, la réponse maladroite des dirigeants Chinois à cette récompense a fragilisé leur mission si chère – et si généreusement financée – de projection de la « puissance douce » chinoise à travers la planète.

Liu a remporté ce prix parce que son engagement de très longue date dans l’activisme politique le rend exceptionnel. Mais nous devrions nous intéresser tout autant à un autre activiste chinois emprisonné, dont la situation critique aux prises avec le système judiciaire chinois est aussi préoccupante que celle de Liu – et bien plus révélatrice des limites permissibles de la contestation.

Une cour de Pékin vient récemment de déclarer Zhao Lianhai, un ancien commercial dans la publicité âgé de 38 ans, coupable « d’incitation au soulèvement sur une question sociale populaire … pour perturber sérieusement l’ordre social », et l’a condamné à deux ans et demi de prison.


Zhao Lianhai a passé deux ans à se mobiliser dans l'affaire du groupe laitier Sanlu

Contrairement à Liu, Zhao n’a pas appelé à un changement du système politique chinois. Il a en fait passé deux ans à se mobiliser sur la notion presque ennuyeusement anodine selon laquelle sa famille et de nombreuses autres méritent que justice soit faite dans l’affaire du groupe laitier Sanlu, une société dont le lait en poudre frelaté à la mélamine, un produit chimique industriel, a transmis des calculs rénaux à leurs enfants.

Zhao n’était pas destiné à devenir activiste. Son fils de trois ans a eu la chance de se remettre rapidement des maux contractés, comme 300 000 autres enfants, après avoir consommé le lait mis en cause en 2008. Mais du sang a été trouvé dans les urines de certains enfants, d’autres ont souffert de longue maladie, et au moins six d’entre eux sont décédés. Zhao, qui avait travaillé à une époque pour la propre agence gouvernementale de surveillance pour la sécurité des produits et vivait dans la capitale, y a vu une opportunité d’aider les familles moins bien loties. Il a mis en place des sites web pour leur permettre d’échanger des informations médicales, attirer l’attention des médias et déposer plainte pour demander réparation.

A ses débuts, la campagne semblait être un succès. Elle a permis un rappel massif du lait chinois, et le groupe laitier Sanlu s’est effondré. Deux des fournisseurs de la société ont été exécutés et sa directrice, condamnée à la prison à vie. Le Congrès National du Peuple a promulgué une nouvelle loi sur la sécurité alimentaire.


Lorsque Zhao a contesté le plan de compensation du gouvernement, il a reçu des menaces

Mais lorsque Zhao et d’autres parents ont contesté l’inadéquation du plan de compensation du gouvernement par rapport aux coûts des soins médicaux nécessaires à leurs enfants, ils ont commencé à recevoir des menaces de la part de la police locale. Les sites web de Zhao ont été fermés à plusieurs reprises, et les avocats du groupe ont reçu des appels des autorités les intimant d’abandonner l’affaire. Zhao fut officiellement arrêté fin de 2009 ; il reste depuis maintenu en détention.

La campagne de Zhao était basée sur une conviction répandue en Chine selon laquelle même s’il est possible que des hommes d’affaire locaux officiels ou individuels soient mêlés à des activités vénales ou criminelles, le gouvernement central, une fois informé des faits, se charge de faire en sorte que justice soit rendue.

Après tout, ces mêmes dirigeants chinois qui ont rejeté les demandes de réforme politique de Liu soutiennent que ce que veulent vraiment les citoyens chinois, ce ne sont pas des droits « à l’occidentale » mais les nécessités élémentaires – une eau propre, des opportunités économiques, une alimentation sûre – qui permettent à leur famille de prospérer et que le système politique spécifique de la Chine est à même de protéger adéquatement.

Mais la condamnation de Zhao, comme les mauvais traitements infligés à d’autres fauteurs de trouble, permet de penser que lorsqu’une menace à la stabilité sociale est ressentie, les institutions judiciaires de la Chine ne sont pas capables de garantir une protection de base à leurs citoyens. Un forum de discussion en cours sur cette affaire sur Tianya, un portail internet populaire chinois, a rapidement été inondé de commentaires exprimant perplexité et indignation par rapport au verdict.
" Si les choses continuent ainsi, notre pays n'a pas d'avenir "

« Je n’ai pas d’enfant, » commentait l’un d’eux, « mais mon coeur souffre à la lecture de ce verdict. » Un autre a écrit : « Si les choses continuent ainsi, notre pays n’a pas d’avenir. »

A Hong Kong, la condamnation de Zhao a suscité des manifestations populaires devant les bureaux du gouvernement et des objections officielles de la part des responsables locaux. Des réactions comme celles-ci devraient être bien plus inquiétantes aux yeux des dirigeants chinois que n’importe quelle réprimande d’un groupe de Norvégiens. Les alliés de Zhao ne sont pas là pour « humilier la Chine. » Mais, comme tous ceux dans le monde, y compris Liu Xiaobo lui-même, qui pensent que la Chine mérite d’être créditée pour ses impressionnantes avancées, ils veulent que le pays développe des institutions gouvernementales en adéquation avec sa stature économique grandissante.

Tout comme les voisins et les partenaires globaux de la Chine – et pour des raisons qui relèvent autant des intérêts personnels que des valeurs politiques. Si la Chine veut honorer ses engagements sur de nombreuses questions internationales – commerce, innocuité des produits et protection de l’environnement, pour n’en citer que quelques uns – et obtenir la confiance réelle et le respect, tant en interne qu’à l’étranger, il lui faudra accepter des personnes comme Zhao et non les mettre sous silence.

Susan Jakes

Copyright: Project Syndicate, 2010.
Traduit de l’anglais par Frédérique Destribats

This post has been edited by klbr10: Nov 27 2010, 07:25 AM
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Paid Advertisement
 
Go to the top of the page
 

Reply to this topicStart new topic
1 User(s) are reading this topic (1 Guests and 0 Anonymous Users)
0 Members:

 

Skin designed by IPB Forum Skins

FEATURED AD - NEW STATIC AD



Advertise on MMG Today!


Advertisement